fbpx

Nos derniers articles

Pourquoi et comment tropicaliser sa voiture ?

La tropicalisation est une étude ou préparation d’un matériau ou d’un matériel pour le rendre peu sensibles à l’action d’un environnement du type tropical. En effet, le climat tropical est caractérisé par des fortes précipitations, une forte humidité et des fortes températures.

 

Dans le monde automobile, le terme tropicalisation signifie l’adaptation d’un véhicule à une zone géographique donnée. Cette adaptation ne prend pas seulement en compte les conditions climatiques, mais les constructeurs automobiles adaptent également les véhicules à l’état des routes et à la qualité du carburant. C’est pourquoi je préfère le terme « adaptation » à « tropicalisation ».

 

Donc l’adaptation d’une voiture prend en compte trois axes : l’adaptation à l’état des routes, l’adaptation à la qualité du carburant et l’adaptation aux conditions climatiques.

 

L’adaptation à l’état des routes

En général, dans les pays tropicaux, on trouve des bitumes de mauvais états et beaucoup de pistes qui occasionnent beaucoup de poussières. Alors qu’un véhicule construit pour l’Europe n’est pas dimensionné pour ces conditions.

 

Adaptation

Pour protéger le véhicule contre les dos d’âne, les nids de poule et les eaux stagnantes, il faut rehausser la garde au sol d’au moins 2 cm.

 

Il faut renforcer les suspensions dans le but de bien encaisser les irrégularités de la route.

 

La mise en d’une plaque de protection sous le moteur permet de protéger le carter contre des chocs sur le sol, contre des arbustes ou contre tout autres objets susceptibles de se retrouver sur la route.

 

La poussière va venir boucher votre filtre à air, ce qui risque d’asphyxier le moteur. C’est pourquoi vous devez mettre un filtre à air plus gros avec un remplacement plus rapproché.

 

L’adaptation à la qualité du carburant

Le carburant est très souvent de mauvaise qualité dans les pays tropicaux. En effet, dans les pays producteurs de voitures, la mise au point (réglage technique) des moteurs se fait en fonction d’un cahier des charges carburant. L’utilisation d’un véhicule dans un autre pays, avec un cahier des charges carburant dégradé, peut être fatale pour le moteur.

 

Pour l’essence

L’indice d’octane de l’essence est très bas dans les pays pauvres comme le Sénégal. En effet, l’indice d’octane mesure la résistance à l’auto-allumage d’un carburant utilisé dans un moteur essence.

 

En cas d’utilisation d’un carburant avec un indice d’octane trop faible, le combustible risque de s’enflammer spontanément lors de la compression dans le cylindre. Ce phénomène est source d’un bruit dit cliquetis. Le cliquetis est sources de beaucoup de casse moteur. Pour éviter cela, le calculateur moteur commencera par dégradé le couple du moteur mais si le phénomène persiste, le moteur risque de casser.

 

Pour améliorer l’indice d’octante, les producteurs de carburant ajoutent du plomb dans le carburant (solution la moins coûteuse). C’est pourquoi le carburant des pays pauvres est rempli de plomb. Ce qui impacte directement la ligne d’échappement du moteur. En effet, le plomb empoisonne votre pot catalytique ce qui risque d’asphyxier le moteur pouvant aller de la perte de performance, à un risque de casse moteur.

 

Pour le diesel

Dans la majorité des pays africains, le taux de soufre dans le diesel est supérieur ou égal à 2000 ppm (10 ppm en France). Et vous devez sans doute savoir que, maintenant avec les problèmes de pollution de l’air, les lignes d’échappement des moteurs diesel deviennent des usines chimiques, avec des systèmes de post traitement de plus en plus compliqués. Le soufre est un poison pour ces systèmes notamment pour le filtre à particules (FAP).

 

Adaptation

Pour adapter le moteur, il faut enlever les systèmes de post traitement. L’utilisation de ces systèmes de post traitement doit s’accompagner d’une amélioration du carburant utilisé dans nos pays. Tant que le carburant sera de mauvaise qualité, on ne pourra pas utiliser ces systèmes dans nos pays.

 

Le problème du cliquetis nécessite une reprogrammation du calculateur.

 

L’adaptation aux conditions climatiques

Le climat tropical est caractérisé pour un fort ensoleillement, de fortes précipitations et une forte humidité. Tous ces paramètres ont un impact non négligeable sur le véhicule.

 

Fort ensoleillement

Les fortes températures entraînent un risque de surchauffe du moteur car le système de refroidissement du moteur est dimensionné pour des températures européennes.

 

Fortes précipitations

Les fortes précipitations occasionnent des inondations, des eaux stagnantes et des projections d’eau. L’eau risque de pénétrer dans le moteur par l’admission d’air.

 

L’humidité

Une voiture qui roule en forte humidité, équivaut à envoyer de l’eau dans le moteur. Or le moteur a besoin d’air et non d’eau. En effet, l’humidité réduit le taux d’oxygène disponible dans l’air, le moteur sera donc moins performant.

 

Adaptation

Pour l’adapter à la température, il faut mettre un radiateur de plus gros diamètre avec un deuxième ventilateur, des fois même il faudra changer la pompe à eau pour augmenter le débit du liquide de refroidissement.

 

Mettre la bouche d’admission d’air plus haut pour ne pas aspirer l’eau de pluies.

Relever la garde au sol et mettre une plaque de protection sous le moteur.

Pour l’humidité, il faut une reprogrammation du calculateur moteur pour modifier les cartographies de richesse.

 

Les risques

Dans nos pays, rouler avec un véhicule qui n’est pas tropicalisé peut être très risqué pour vous et pour votre voiture. Le véhicule du président de la République du Sénégal, qui a pris feu après avoir violemment heurté un dos d’âne, en est la preuve. Les conséquences les plus courantes sont : la perte de performance, l’augmentation de la consommation, la diminution de la durée de vie et la casse moteur, qui peut avoir des conséquences dangereuses sur les occupants du véhicule.

 

Le cliquetis est source de beaucoup de casse moteur dans nos pays.

 

  1. L’article est très intéressant.

    Moussa Diop 17 août 2019
  2. Cest formidable, j’apprécie cette adaptation

    Sawadogopaco@yahoo.fr 17 août 2019
  3. Question:
    Que coûte la tropicalisation (ou adaptation aux regions tropicales) d’run véhicule comme une Toyota double cabine 4X4 ?

    Luc Bonte 17 août 2019

Laisser un commentaire

Copy link
Powered by Social Snap