fbpx

Nos derniers articles

Comment décrasser un moteur en pays tropical (Sénégal)

Moteur thermique, Tropicalisation

Avec le temps et les mauvais usages, les moteurs automobiles s’encrassent. En effet, les petits trajets répétés, les embouteillages, la mauvaise qualité du carburant et de l’huile moteur, les conditions climatiques et le manque d’entretien favorisent l’encrassement, qui mène au dysfonctionnement des organes maitresses des moteurs essence et diesel. Les injecteurs, les têtes de soupapes, le filtre à particules, le turbocompresseur et la vanne EGR s’encrassent facilement et finissent par tomber en panne.

 

Dans cet article, nous allons vous expliquer l’origine de ce phénomène, ensuite nous donnerons des solutions préventives et curatives pour les automobilistes.

 

Pourquoi un moteur s’encrasse-t-il ?

Quand l’huile de lubrification monte en température, elle dégage des vapeurs qui seront réintroduits dans l’admission pour participer à la combustion. La combustion imparfaite du carburant et de ces vapeurs d’huile produit des résidus charbonneux, qui sont appelés suies ou encore plus communément calamines.

 

Ces calamines se déposent peu à peu sur les parois de la chambre de combustion : sur la face feu de la culasse, sur les injecteurs, sur les bougies, sur les soupapes et sur la tête de piston. Dans leur trajet, les suies s’échappent vers la ligne d’échappement où ils vont obstruer la vanne EGP, le turbo, le filtre à particules et sur tous les composants liés au posttraitement des gaz d’échappement. Avec le temps, les suies forment un produit visqueux brun noir qui obstrue les parois de ces pièces. La calamine provoque également un ripage des soupapes d’admission, ce qui réduit le flot d’air admis dans le moteur.

 

La formation de calamine est favorisée par les petits trajets répétés, les embouteillages, la mauvaise qualité du carburant et de l’huile moteur et le manque d’entretien. Le système de recirculation des gaz d’échappement(EGR) contribue activement à l’encrassement du système d’admission. L’encrassement est plus fréquent sur les moteurs diesel, car le gasoil est une huile minérale allégée, donc plus sujet aux résidus carboneux.

 

  

  

 

Quelles sont les conséquences de l’encrassement sur le moteur ?

Lorsqu’il y a trop de calamines, votre moteur ne fonctionnera plus correctement. Les conséquences sont nombreuses et peuvent vous coûter très cher. On peut citer les suivantes:

  • Une réduction des performances du moteur qui se manifeste par un manque de réactivité,
  • Une augmentation de la consommation de carburant,
  • Une apparition de fumées d’échappement bleues épaisses sur les accélérations,
  • Une présence d’un voyant moteur sur le tableau de bord,
  • Des démarrages de plus en plus chaotiques,
  • Des ratés de combustion et du cliquetis peuvent survenir,
  • Une pièce maîtresse comme le turbo, la vanne EGR, le filtre à particules, le joint de culasse ou les injecteurs peut vous lâcher.

 

Solutions préventives contre l’encrassement moteur ?

La prévention est la meilleure solution pour lutter contre l’encrassement d’un moteur. Pour cela, nous vous proposons quelques consignes simples pour éviter l’encrassement prématurer de votre moteur.

 

Eviter les trajets courts et les bouchons

Sur les très petites distances, votre moteur n’a pas le temps d’atteindre la température de combustion des suies et, peu à peu, il s’encrasse. Egalement, si les régénérations n’ont pas le temps de se faire, le FAP risque de se colmater et la casse moteur peut alors survenir. Pour décrasser votre moteur, il est conseillé d’effectuer, au moins une fois par mois, des trajets sur voies rapides où vous pourrez rouler à vive allure et ainsi solliciter votre moteur pour le décrasser. Adopter une conduite brusque dès le démarrage est également déconseillé.

 

Utiliser un carburant de qualité

Les carburants premiums sont propres et dotés d’additifs qui, à défaut de nettoyer le moteur, évitent de l’encrasser. En effet, grâce aux additifs qu’ils contiennent, les diesels premiums limitent la formation de calamines et vont donc allonger la durée de vie de votre moteur. Nous vous conseillons de faire un plein de carburant de qualité de temps en temps pour profiter des avantages de ces carburants.

 

D’après TOTAL Energies : « le diesel EXCELLIUM permet de faire 93 % d’encrassement en moins pour les injecteurs ; élimination de 45 % des dépôts déjà présents dès le deuxième plein ; 1,1 % à 2,7 %(2) d’émissions de CO2 en moins. Le SP98 EXCELLIUM permet de faire 98 % d’encrassement en moins ; entre 1,1 % et 1,8 % de réduction de CO2. »

 

Respecter l’entretien de son moteur

En effet, une huile moteur trop vieille favorise l’accumulation de crasse. Nous vous conseillons pour éviter cela de vidanger votre moteur au moins une fois par an. Au Sénégal ou dans les pays tropicaux de manière générale, une vidange tous les 10 000 km ou 6 mois est conseillé. Les filtres à air, les filtres à carburant et les filtres à particules ont tendance à s’encrasser avec le temps. Ces filtres doivent être contrôlés et remplacer en respectant les préconisations du constructeur. Au Sénégal, un remplacement tous les ans ou au bout de 15 000 km est conseillé.

 

Solutions curatives contre l’encrassement moteur ?

Lorsque le moteur est complètement infecté, un traitement curative est la seule issue. Pour cela, nous vous proposons quelques solutions pour décalaminer votre moteur (de la moins efficace à la plus efficace).

 

Du sport pour votre moteur

Comme une personne, votre moteur a également besoin de faire du sport (une fois par mois). En effet, la montée en température du moteur permet de décoller la calamine et de bruler les suies par l’effet pyrolyse.

 

Pour cela, il faut faire une montée en température du moteur (huile à 90 °C) durant 10 km environ, puis rouler à un régime supérieur à 3 000 tr/mn pour le diesel et 4 000 tr/min pour l’essence (vanne EGR fermée) pour que le moteur ne respire que de l’air frais, et garder cet intervalle de régime pendant 1min avant de laisser le moteur descendre jusqu’à 2000 tr/min pour une essence et 1500 tr/min pour une diesel (Sur le levée de pied, les suies brûlent toutes seules). Puis refaire l’opération 3 à 5 fois et une fois par mois. Une pente de quelques kilomètres gravie sur le 3e ou le 4e rapport fera l’affaire.

Faire ce roulage avec un carburant de qualité augmente l’efficacité de la méthode.

 

Utilisation d’un additif pour carburant

De nombreux additifs pour carburant existent sur le marché pour nettoyer les injecteurs, les soupapes, la vanne EGR et le turbo, sans démontage. Cependant, la majorité n’agit que préventivement en raison de leur faible concentration en composés actifs.

 

Les additifs pour nettoyer le FAP permettent, quant à eux, d’abaisser la température de combustion des particules pièges dans le filtre à 100°C. En effet, les particules de carbone retenues dans le filtre brûlent à 620°C, un niveau quasi impossible à atteindre dans des conditions de roulage normales. Les marques d’additifs les plus répandues sont :Bardahl, Facom, Mecacyl, Motul, STP, Metal 5, Spheretech. Pour ajouter de l’additif au carburant, il suffit de dévisser le flacon et d’en verser le contenu directement dans le réservoir de carburant.

 

Le décalaminage par l’hydrogène

Le décalaminage du moteur par l’hydrogène est une solution pour nettoyer votre moteur en profondeur et le débarrasser de la calamine. Pour cela, on injecte de l’hydrogène ou une solution chimique qui va dissoudre la calamine. L’injection est faite après le débitmètre et le turbo (côté compresseur). L’hydrogène va induire un effet de solvant quand il sera chauffé et mélangé à l’oxygène dans la chambre de combustion. Ce solvant va dissoudre et donc provoquer la combustion des suies parasites. Il faut alors éviter de monter en régime, toute l’opération se produit au ralenti.

 

Nous vous conseillons de faire le décalaminage de votre moteur avant chaque entretien constructeur (vidange et changement de tous les filtres). En effet, il est préférable de faire le décalaminage avant la vidange car il y a de fortes chances que de la calamine se dépose dans le carter lors du décalaminage.

 

Décalaminage à l’hydrogène (http://www.fiches-auto.fr/)

 

Nettoyage mécanique

Lorsque le composant est très infecté, il faut procéder au démontage et au nettoyage mécanique (trichloréthylène), voire à son remplacement.

 

Conclusion

L’encrassement est l’ennemie principale d’un moteur thermique. Cependant, il existe des solutions simples pour le ralentir au maximum et éviter que cela devienne un problème. Les solutions préventives sont simples à mettre en place et doivent être priorisées afin d’éviter le problème. Si le mal s’empire, vous avez néanmoins des solutions curatives. Le décalaminage à l’hydrogène est une solution efficace, que je recommande de faire chaque année un pour moteur qui a un fort kilométrage.

Décrasser votre moteur a des aspects bénéfiques sur votre portefeuille et sur l’environnement ; en effet, remplacer les injecteurs, la vanne EGR, le turbo ou le FAP coûte beaucoup cher et un moteur qui respire correctement réduit la consommation de carburant et la pollution.

 

  1. Un excellent article, très utile pour comprendre le colmatage des composants. Auriez-vous des additifs à proposer ?

    Doudou Diop 11 septembre 2021

Laisser un commentaire

Copy link
Powered by Social Snap